Les écueils de la traduction littéraire , à travers le poème traduit – J’ai soif de toi – par Hassan Banhakeia et H.Farhad

Gibran Banhakeia, Faculté Pluridisciplinaire de Nador, ID CLEaR2017-433;     Résumé: L'objectif de cette recherche est d'essayer d'étudier les difficultés de la traduction poétique qui résident dans un espace rifain , à travers le poème traduit « j'ai soif de toi » par des grands traductologues -Hassan Banhakeia et Houssein Farhad . D’ailleurs , le texte original « FFUDET CEMM » appartient à l'écrivain amazigh , Karim Kannuf , néanmoins nous allons stricto sensu mettre en scène les problèmes de traduction de la langue Amazighe ( ST). Au terme de cette analyse , nous allons aussi déconstruire les écueils de la traduction littéraire , notamment les problèmes de Cultural Studies et d'analyser les facteurs culturels qui changent la direction créatrice et artistique du traducteur –créateur de traduire le sens culturel du texte ? Et finalement nous allons voir si les traducteurs ont respecté la fidélité originale de l'auteur ?

Mots –clés : traduction , culture , fidélité , langue , Amazighité , traductologie

 

 

 

 

Contact

 

Gibran Banhakeia

 

Department – Translation Studies

 

Univesité Mohamed Premier

 

Faculté Pluridisciplinaire de Nador

 

Gbanhakeia@yahoo.com